Des momies royales ont défilé dans les rues du Caire lors d’un spectacle grandiose

[ad_1]

Publié aujourd’hui à 03h43, mis à jour à 04h00

Vingt-deux chars transportant des momies de rois et reines de l’Egypte antique ont défilé, samedi soir 3 avril, dans les rues du Caire lors d’un spectacle grandiose, pour rejoindre le Musée national de la civilisation égyptienne (NMEC), nouvelle demeure des dépouilles royales.

Encadrés d’une garde montée, les premiers chars noirs ornés de motifs dorés et lumineux rappelant les embarcations funéraires antiques ont quitté à 20 heures la place Tahrir et le musée du Caire, où les momies reposaient depuis plus d’un siècle.

Dans l’ordre chronologique, le pharaon Seqenenre Tâa (XVIe siècle avant J.-C.), surnommé « le courageux », a ouvert la marche, fermée par Ramsès IX (XIIe siècle avant J.-C.). Parmi les momies les plus connues figurent celles des souverains Hatchepsout et Ramsès II.

Plus tôt dans la soirée, le président Abdel Fattah Al-Sissi s’est rendu au NMEC, accompagné de son premier ministre, Mostafa Madbouli, et de la directrice générale de l’Unesco, Audrey Azoulay, pour passer en revue une partie des collections. « Avec une grande fierté, je me réjouis d’accueillir des rois et reines d’Egypte après leur trajet », avait tweeté plus tôt M. Sissi.

Le NMEC, qui occupe un vaste bâtiment moderne, doit ouvrir ses portes au public le 4 avril. Mais les momies ne seront exposées au public qu’à partir du 18 avril.

Découvertes près de Louxor (sud) à partir de 1881, la plupart des 22 momies n’avaient pas quitté la place Tahrir depuis le début du XXsiècle. Depuis les années 1950, elles y étaient exposées dans une petite salle, sans explications muséographiques claires.

Au NMEC, elles apparaîtront dans des caissons plus modernes « pour un contrôle de la température et l’humidité meilleur qu’au vieux musée », explique à l’Agence France-Presse Salima Ikram, professeure d’égyptologie à l’Université américaine du Caire, spécialiste de la momification. Elles seront présentées aux côtés de leurs sarcophages, dans un décor rappelant les tombes souterraines des rois, avec une biographie et des objets liés aux souverains.

[ad_2]

Source link

Add Comment