le pape espère une renaissance post-pandémique


Des millions de personnes dans le monde se résignent à passer le dimanche de Pâques, le jour le plus important du calendrier liturgique chrétien, sous le signe des contraintes sanitaires, pour la deuxième fois depuis le début de la pandémie de Covid-19.

  • Le pape François espère une renaissance post-pandémique

Le pape François, qui présidait à une veillée pascale réduite en raison de l’épidémie de Covid-19, a déclaré samedi qu’il espérait que les temps sombres de la pandémie prendraient fin et que les gens pourraient redécouvrir « la grâce de la vie quotidienne ».

C’est la deuxième année consécutive où tous les services papaux à l’occasion de la Pâques ne sont suivis que par environ 200 personnes dans la basilique Saint-Pierre, au lieu des près de 10 000 fidèles que peut contenir la plus grande église de la chrétienté. Le service a commencé deux heures plus tôt que d’habitude afin que les participants puissent rentrer chez eux avant le couvre-feu en vigueur à Rome, qui, comme le reste de l’Italie, est soumise à de sévères restrictions pendant le week-end de Pâques.

Dans son homélie, le pape François a déclaré que la fête apportait avec elle l’espoir d’un renouveau tant au niveau personnel qu’au niveau mondial. « En ces mois sombres de la pandémie, écoutons le Seigneur ressuscité qui nous invite à recommencer et à ne jamais perdre espoir », a déclaré François. Tout comme Jésus a apporté son message « à ceux qui luttent pour vivre au jour le jour », a-t-il dit, les gens d’aujourd’hui devraient s’occuper des plus démunis en marge de la société.

Le dimanche de Pâques, le jour le plus important du calendrier liturgique chrétien, le pape délivrera son message « urbi et orbi » (à la ville et au monde).

  • Coup d’envoi de la vaccination en Guinée-Bissau

Sur le front de la vaccination, la Guinée-Bissau, parmi les pays les plus pauvres du monde, a lancé samedi la vaccination contre le Covid-19 à l’aide du vaccin d’AstraZeneca, dont 12 000 doses sont à ce stade disponibles, pour une population d’environ deux millions d’habitants.

En Europe, la Lettonie a ouvert samedi dix grands centres de vaccination pour tenter d’accélérer sa campagne d’immunisation, l’une des plus lentes de l’Union européenne. Cet Etat balte de 1,9 million d’habitants a pâti à la fois d’une lenteur dans les livraisons de vaccins et d’une certaine méfiance, notamment parmi la communauté russe, qui représente un quart de la population.

En Asie, le Bhoutan inocule à un rythme record sa population de moins d’un million d’habitants, dont 60 % ont désormais bénéficié d’au moins d’une dose. En une semaine, le petit royaume himalayen a injecté le même nombre de doses, comparé au nombre d’habitants, qu’Israël, le pays le plus avancé au monde en ce domaine, en un mois et demi.

  • Le Canada franchit la barre du million de cas

Le Canada, où la campagne de vaccination peine à décoller, a pour sa part franchi samedi le seuil du million de cas de coronavirus, selon des télévisions canadiennes, alors que le pays fait face à une troisième vague, obligeant plusieurs provinces à durcir les restrictions ces derniers jours.

En Asie, les Philippines vont, elles, prolonger le confinement de plus de 24 millions de personnes tout en déployant des tentes et du personnel de santé dans les hôpitaux débordés de la capitale Manille, où les cas se multiplient.

Le Monde avec AFP et Reuters



Source link

Add Comment